Meet Robert

Les recherches menées au cours de la dernière décennie montre que la mauvaise acoustique est la cause numéro un de l'insatisfaction au travail et le facteur le plus important affectant le rendement des employés.

Si vous travaillez dans un bureau moderne, vous pouvez probablement en témoigner. Malgré l'accent mis aujourd'hui sur la collaboration, en général, vous passez du temps sur un travail qui exige de la concentration. Les bruits et les conversations perturbatrices rendent les tâches plus difficiles à réaliser. Les erreurs se produisent plus souvent. Cela s’ajoute au stress. Et il faut alors plus d'efforts pour se concentrer, ce qui vous épuise, affecte votre humeur et finalement votre productivité.

Des bureaux fermés ou des salles de réunion, la solution? Il semble que vous avez la confidentialité, mais en pratique les sons fuient souvent d'une pièce à l'autre au travers du plafond, ils pénètrent dans la «structure des murs ou des composants de transfert de l'air, permettant aux conversations et aux bruit de se faire entendre à l'intérieur et à l'extérieur de l'espace. En fait, si la porte est ouverte, vous pouvez avoir encore moins de contrôle du bruit que ceux qui travaillent dans un espace ouvert.

Beaucoup de gens adoptent des stratégies de lutte contre le bruit avec la conviction que l'acoustique efficace ne sera atteinte que lorsque les volumes sonores dans leur établissement seront aussi bas que possible. Diverses méthodes jouent dans cette «quête de silence», y compris le blocage des sons et leur absorption. Bien que ces étapes soient importantes, une partie du problème avec cette approche est qu'il est impossible d'éliminer tous les bruits d'un lieu de travail occupé. En outre, plus on essaie de rendre un espace silencieux, les bruits restants et les plus forts sont devenus encore plus perceptibles.

Ce phénomène peut être attribué au fait que l'environnement acoustique efficace repose sur la présence d'un bruit de fond approprié ou d’un niveau de bruit de fond continu.

Une fois établi, il recouvre tous les bruits qui sont plus faibles en volume et en diminue l'impact de ceux qui sont plus élevés. Sans lui, les occupants peuvent clairement entendre les conversations et les bruits, même ceux générés à grande distance malgré qu’ils soient relativement faibles en volume. Le niveau de bruit de fond dans les bureaux est souvent si faible que les conversations sont intelligibles jusqu'à 15 mètres de distance ou plus.